Deuxième jour d’ateliers pour les “2000 jeunes artisans de paix”

Vendredi, la deuxième soirée du RDV était musicale, avec une première partie assurée par le gagnant du tremplin de l’Orne « Y », suivi par plusieurs DJ dont l’artiste franc-comtois DUDY. Une surprise du nom de Camille Guinchard vint se greffer à la programmation et assura un show mémorable devant plus de 1000 festivaliers en folie.
Ce samedi 4 août marquait le deuxième jour des ateliers et des plénières. Dès 9h30, les jeunes et moins jeunes se précipitaient dans la chaleur écrasante aux différents ateliers, dont une grande partie affichaient une nouvelle fois complet. Évasion fiscale, MIJARC, homophobie, Palestine ou encore journalisme alternatif correspondait à une partie des thèmes abordés. La plénière principale pour la paix avec Paul Quilès et Nabila, militante de Gaza marquait également cette journée, tout comme le lancement d’un traité crée par les deux associations organisatrices. Plusieurs animations culturelles et artistiques étaient également à l’honneur dont une initiation au beatbox qui a rythmé l’après-midi du lycée Victor-Hugo, devant les différents stands des partenaires. Du côté de La Malcombe, les campeurs étaient nombreux à se rassembler pour assister à la grande finale du tournois de mölkky. Au centre-ville de Besançon, plusieurs films étaient mis à l’honneur au cinéma Victor Hugo à l’occasion du festival comme le film Irrintzina qui témoigne du projet Alternatiba.
Alors que les derniers ateliers se terminent, nombreux sont les intervenants qui nous témoignent leur joie d’avoir participé à ce grand rassemblement en faveur de la paix. A leur manière, ils ont pu transmettre un enseignement à cette jeunesse motivée, consciente des enjeux que leur réservera les prochaines années.
La fête prendra progressivement part à cette belle journée pour la grande soirée avec des concerts qui s’annoncent bouillants. Le public franc-comtois est déjà annoncé nombreux pour apprécier les mélodies des Forces de l’Orge et de Komorebi, les groupes locaux mais aussi et surtout de nos deux têtes d’affiches, La Caravane Passe et Disiz la Peste.