Association de jeunesse et d’éducation populaire, gérée et animée par des jeunes

Accueil > Le MRJC, c'est quoi ? > A propos du MRJC

Le MRJC, qu'est-ce que c'est ?

. Un mouvement de jeunes, force de transformation !

Le Mouvement rural de jeunesse chrétienne est géré et animé par des jeunes de 13 à 30 ans et organisé du local à l’international. Nous sommes 10 000 militants venus de toutes les campagnes de France rassemblés par petites équipes autour de projets au service de nos villages, de nos territoires. Nous investir dans la vie locale, faire des propositions et exercer pleinement notre citoyenneté, voilà notre proposition. École de responsabilités, et mouvement d’éducation populaire, le MRJC donne aux jeunes les moyens de devenir ce qu’ils souhaitent ; de s’installer dans le monde rural et, plus globalement, de transformer la société ! 

Dans une logique de transformation sociale, les jeunes du MRJC agissent prioritairement sur trois leviers d'intervention priviligiés: l'agriculture, l'emploi et l'education. Pour nous, ces trois leviers s'imposent par leur caractère incontournable dans la structuration de notre société et pour les jeunes ruraux.  

L'agriculture : c'est une réalité incontournable dans les logiques de développement rural. Elle concerne l'enjeu de la gestion des espaces, le défi de nourrir les hommes et la question de la transmission aux générations futures des ressources. Nous voulons agir dans le sens d'un projet agricole durable.

L'éducation : c'est un processus essentiel pour toute personne et pour toute vie en société. C'est là que se jouent la construction de la personne, son émancipation et son inscription dans la société, ainsi que la transmission d'une génération à une autre des valeurs essentielles de la vie en commaunauté et de l'apprentissage de la citoyenneté. Nous promouvons des démarches d'éducation formelle et non formelle.

L'emploi : il représente une source principale d'intégration économique et de reconnaissance sociale. Il est une des bases sur lesquelles est fondée l'organisation actuelle des rapports entre les hommes. Nous voulons favoriser un emploi émancipateur pour chacun. 

. Un mouvement d'Education Populaire !


La pédagogie de l'Education Populaire pousse le MRJC à agir avec et au plus près des jeunes. Les outils, les pratiques et les formations (notamment BAFA et BAFD) permettent chaque année aux jeunes de prendre des responsabilités. Les conseils d'administration, l'animation d'équipe de jeunes ou le portage de projet sont des lieux privilégiés de ce parcours émancipateur. A la suite, les jeunes passés par le mouvement s'investissent dans la vie politique, sociale, syndicale ou ecclésiale.

Vous trouverez notre projet éducatif en pièce jointe

 . Un mouvement d'action catholique !

Mouvement d'Eglise, le MRJC s'enracine dans l'action catholique. Ce courant se base sur une pédagogie du "Voir-Juger-Agir". Partant du principe que l'action est indissociable de la compréhension et de l'analyse des situations. S'appuyant sur la laïcité, le mouvement offre des espaces d'expression, de découverte spirituelle et de recherche de sens et invite à vivre une expérience de foi chrétienne. 

. Un mouvement international !

Des jeunes qui s’engagent localement pour le développement des territoires ruraux, il y en a partout dans le monde. Au sein du Mouvement International de la Jeunesse Agricole et Rurale Catholique (MIJARC), nous nous associons pour confronter nos expériences, nos idées, nous former et porter haut et fort notre voix de jeunes qui s’investissent pour un rural d’avenir. Le MIJARC est le mouvement international des mouvements de jeunes ruraux de quatre continents.

Et concrètement ?

Au MRJC, nous voulons permettre aux jeunes de devenir acteur de leur vie et de la société. Ainsi, nous souhaitons proposer un parcours d’engagement qui permette à chacun de s’émanciper tout en étant acteur de changement. Pour cela, différentes propositions sont faites aux jeunes ruraux (séjours, formations…). Parmi elles, la vie d’équipe.

C’est quoi la vie d’équipe ?

C’est le fait de se retrouver régulièrement, avec des potes du coin. On parle un peu du collège, du lycée, de la fac, du boulot – suivant l’âge qu’on a. On se donne des nouvelles, on se pose des questions… On se plaint aussi un peu ! Oui, nous les jeunes, on aime bien se plaindre. On n’est jamais contents. Et puis quand même, on se dit que les quatre ou cinq qu’on est, on doit bien pouvoir faire quelque chose ! Et l’animateur nous appuie dans cette dynamique. Parfois on se lance à partir des problèmes personnels que l’on a rencontrés; parfois pour porter la voix des jeunes en général, ou encore celle de celui qu’on n’entend jamais. Nos projets peuvent concerner juste le village, comme s’étendre à une échelle régionale, voire davantage. Cela dépend de ce que l’on veut faire et de ce que l’on peut faire. Il paraît même, comme on a déjà pu le lire sur des panneaux de temps forts du mouvement, que certains « ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ! » C’est ça la vie d’équipe, découvrir la force du collectif, qui nous révèle personnellement comme des acteurs à part entière d’un monde dans lequel il n’est pas toujours facile de se retrouver. Ensemble, on confronte nos points de vue; on n’est pas toujours d’accord, mais c’est ce qui fait notre richesse. On va aussi à la rencontre des autres : des élus, pour qu’ils nous soutiennent, qu’ils sentent que la jeunesse n’est pas un « problème à résoudre » mais une force, pour peu qu’on lui en donne les moyens ; de personnes plus « expertes » sur des questions spécifiques pour nous former ; et des plus jeunes pour les embarquer dans notre élan. On ne sera pas toujours là, ou en tout cas pas forcément au MRJC ; il faut donc accompagner ceux qui arrivent pour leur montrer que le monde a de la chance de nous avoir !

Historique

La Jeunesse agricole catholique (JAC) puis Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne (MRJC) est un mouvement français d'Action Catholique qui fut créé le 17 mars 1929 par des jeunes et des prêtres. La JAC fut fondée sur l'initiative de l'ACJF, soutenue notamment par l'Union Catholique de la France Agricole (fondée en 1917). Les fondateurs de la JAC avaient pour but d'évangéliser les campagnes et d'améliorer les conditions de vie des jeunes paysans. En effet à cette époque, même si l'on est en pleine révolution industrielle et que les campagnes en profitent partiellement, le travail des champs ainsi que les conditions de vie dans le monde rural restent très durs. Les outils de ces militants sont alors l'Enseignement Agricole par correspondance et l'ACJF (Association Catholique de la Jeunesse Française), existant depuis 1886. Enfin, comme beaucoup d'associations de jeunesse catholique, la JAC n'était pas mixte à cette époque. C'est pourquoi la JACF (1933), fondée peu de temps après, poursuivit une action similaire auprès des jeunes filles.

Après la seconde guerre mondiale, sensible à la priorité de l'époque qui est de nourrir le pays (qui subit encore le rationnement), la JAC se mobilise pour l'augmentation de la production agricole française. Elle mise alors sur les nouvelles techniques de production (la mécanisation, les engrais et autres progrès).

La JAC permet aussi aux agriculteurs d'organiser la profession et ce par les organismes de gestion, coopératives, mutuelles et syndicats agricoles... Les jeunes paysans prennent alors de grandes responsabilités et en 1960 l’écrasante majorité des responsables agricoles français et des élus ruraux est issue de la JAC/F.

En 1960, les agriculteurs se trouvent numériquement minoritaires du fait de l'évolution des catégories socio-professionnelles. De nouveaux problèmes sont à l'ordre du jour : surproduction, exode rural massif, désertification, croissance de l’intérêt accordé au profit... La JAC doit se réorganiser. En 1965, la JAC devient alors le Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne.

Dans les années 60-70, le MRJC renouvelle ses analyses et propose des alternatives au modèle capitaliste dominant. A la fin des années 60, le MRJC participe aux grandes luttes (Larzac, LIP). Pendant les années 80, le MRJC renforce son implication sur les territoires ruraux, et développe ses financements extérieurs (fonds publics). Au milieu des années 90, le MRJC constate un rajeunissement considérable de sa base sociale, ainsi que la nécessité de refonder son projet associatif et de renouveler ses pratiques. Voilà maintenant plus de 80 ans que le MRJC met les jeunes du monde rural en mouvement!

Envie d'en savoir un peu plus? Nous vous conseillons la lecture "JAC-F_MRJC_et transformation sociale"  disponible en format pdf ci-dessous. Etude rédigée par Serge Cordelier, sociologue.


Les dates essentielles :

1929    Création de la JAC (Jeunesse Agricole Catholique)
                Création de la JACF (Jeunesse Agricole Catholique Féminine)
1935    Premier congrès national à Tours (37)
1939    Dix ans de la JAC à Paris (75) – 20 000 paysans
1945    Congrès national d’Orientation - LIEU
1950    Motorisation et avenir rural de René COLSON (secrétaire général de 43 à 47)
1950    Congrès national au parc des Princes (75) – 70 000 jeunes Jacistes
1954    Création du MIJARC (Mouvement International de la Jeunesse Agricole et Rurale Catholique)
1960    1er congrès du MIJARC à Lourdes (65) – 25 000 jeunes ruraux des 5 continents
1963    Création du MRJC et MRJCF
1965    Fusion du MRJC et MRJCF en MRJC
1965    Démission de l'équipe nationale
1968    Annulation du rassemblement national « zoom 68 »
1968    Participation aux luttes du Larzac et de Lip.
1971    Rassemblement national à Orléans (45) –
1972    Démission de l'équipe nationale et prise d'autonomie de certaines sections
1977    Rassemblement national à Orléans (45)
1983    Rassemblement national à Angers (49)
1984    Réforme des statuts accordant plus de place aux sections régionales
1989    Rassemblement national à Nantes (44) - « Etats Généraux des Jeunes ruraux d’Europe » - 10 000 jeunes
1990    Une délégation du MRJC rencontre le pape Jean Paul II
2000    Congrès national d’orientation à Arras (62)
2002    Participation aux manifestations contre la présence du front national au second tour des
                 élections présidentielles
2004    Rassemblement national à Vannes (35)  « On change le monde ? » - 7 000 jeunes
2007    Congrès national d’orientations à Besançon (25)
2009    Evénements régionaux et national pour les « 80 ans » du MRJC

Action régionale

Agriculture

Avec nos partenaires

Avec notre réseau

Chantier

Débat

Démocratie

Développement durable

Dons

Ecologie

Economie

Economie sociale et solidaire

Education

Éducation populaire

Emploi

Foi et laïcité

Formation

Interculturel

International

Manifestation

Mobilité

Monde rural

National

Politique

Projet local

Séjour

09:15:14